Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Recherche

La Formation

Nos Editions

Liens

 

Catégories

19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 04:08

J'écris depuis le quartier de Sainte-Thérèse, un quartier de Fort-de-France, il est 22h10, et ça chauffe bien ! Depuis quelques jours déjà, la tension montait. Beaucoup de familles, de mères, de jeunes sont stigmatisés, ici. La désespérance grandit. Début septembre, on m'appelle de toute urgence parce qu'un jeune a été signalé à la police... non parce qu'il vendait de la drogue... mais parce qu'il faisait la manche devant la librairie... pour pouvoir payer ses bouquins de lycéen !


La situation s'est dégradée ces dernières semaines. Au lieu de permettre que des initiatives de survivances soient soutenues, "la chasse aux "hors systèmes" est ouverte ! Au lieu de soutenir la Micro-Économie et le Développement Local (si ça se trouve, nos élus ne savent même pas ce que ça signifie et encore moins comment le mettre en oeuvre !) : On ne fait que passer une couche de peinture sur une économie en ruine !

triptyque de la déseprérance

"A force de trop tirer sur l'élastique, ça a fini par péter à la tête de la société"! m'a dit mon voisin.

 

LES SITUATIONS DE HORS CONTRÔLE menaçaient, et malgré nos mises en garde et nos appels à mettre en place certains dispositifs en place, c'est la décision du laisser faire qui a été choisi.

 

20 mois après février 2009... qu'est-ce qu'on fait ?

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Scriptura - dans Conseil
commenter cet article

commentaires